La vraie histoire de la ville de Tanger : carrefour des civilisations

La Kasbah de Tanger

Tanger se trouve au Nord du Maroc, séparée des côtes espagnoles par le détroit de Gibraltar.  C’est la cinquième commune du pays par sa grandeur. Ville cosmopolite, elle est fréquentée par plusieurs communautés étrangères. De nombreux touristes choisissent de séjourner dans les hôtels de Tanger chaque année. En outre, cette ville abrite l’une des plus grandes infrastructures portuaires de l’Afrique. Mais avant de devenir ce qu’elle est aujourd’hui, elle est passée par plusieurs siècles d’histoire.

L’origine de Tanger

La création de Tanger remonte au IVème siècle avant J.-C. Dans la mythologie berbère et grecque, elle aurait été fondée par le fils de Poséidon et de Gaïa, le géant Antée. Ce dernier lui avait donné le nom de sa femme Tingis (ou Tinga). La ville était transformée par les Carthaginois en comptoir commercial jusqu’à la fin de leur règne. Elle était ensuite sous la domination romaine et devenait la capitale de la province de Mauritanie Tingitane.

C’était au VIIIème siècle après J.-C. que Tanger était devenue un territoire arabe après l’arrivée d’Oqba ibn Nafi et son armée. Des milliers de Berbères fraîchement convertis ont enseigné la loi coranique et les principes de base de l’Islam. Durant plusieurs siècles, plusieurs dynasties (Idrissides, Omeyyades, Fatimides, Almoravides, Almohades et Mérinides) s’étaient battues pour conquérir le pouvoir de la diriger. 

La colonisation de Tanger

La proximité de la ville de Tanger avec l’Europe avait facilité sa conquête en 1471 par les Portugais. Elle était devenue un territoire anglais en 1661 après l’union de Charles II avec Catherine de Bragance. Après la rébellion des Marocains, la ville était tombée entre leurs mains en 1684 avec Moulay Ismaïl à sa tête. Son économie était au ralenti même si elle était devenue le lieu de résidence de plusieurs corps diplomatiques.

Tanger avait subi un bombardement en 1844 avant l’invasion du Maroc par les Espagnols en 1860. Ces derniers ont contesté le monopole exercé par les Britanniques sur la rive gauche du détroit de Gibraltar.  Après plusieurs années de concertation, des accords franco-espagnols et anglo-français étaient ratifiés en 1902 et en 1904 afin d’accorder à Tanger un statut de neutralité. Lors du protectorat français, la ville était administrée par une commission tripartite où chaque pays a ses représentants. L’arrivée des deux guerres mondiales avait changé la situation.

Proclamation de l’indépendance du Maroc

C’est le futur souverain du royaume, Sidi Mohammed ben Youssef, qui avait revendiqué l’indépendance du Maroc en prononçant son discours le 9 avril 1947 à Tanger puis en 1952. Face à la menace qui pèse sur leurs intérêts, les Français ont décidé de le destituer puis de l’exiler à Madagascar en 1953.  C’est la révolte du peuple marocain qui a obligé la France à le rapatrier en 1955. Le Maroc a acquis son indépendance en 1956. Le roi a annoncé la fin du protectorat et prend le nom de Mohammed V. À son décès en 1961, c’est son fils le roi Hassan II qui le succède.

 

Français